Thursday, January 21, 2010

Sable, lapins, enfants, parents/artistes – Sand, rabbits, kids, parents/artists – beach party

InTerconnected Performers thematic continues with
Sand, rabbits, kids, parents/artists – play, drums, sandbox, beach party
/
la thématique de Performers Interconnectées continue avec Sable, lapins, enfants, parents/artistes – jeu, tambour, carré de sable, beach party

InTerconnected Performers is an ongoing thematic and curatorial project of InTerreArt /
Performers Interconnectées est une thématique et projet de InTerreArt


(voir texte français après l'anglais, merci)


photo collage by Nicole Fournier*

We are performance artists, performing interrelationships between species and alive (organic) and inorganic matter – between people in various stages of development (baby, child, adolescent, adult) and of mixed genders. Matter is: alive wooden drums, alive carrots (food for rabbits), mixed matter toys for sand play, and grades of sands and their quantity.

Nous sommes des artistes de la performance performant des interrelations entre des espèces et des organismes vivants et de la matière inorganique, entre des personnes à différents stades de leur développement (bébé, enfant, adolescent, adulte) et de genres différents. La matière est le bois vivant des tambours, les carottes vivantes (nourriture pour les lapins), les jouets pour jouer dans le sable, la taille du sable et sa quantité.


Sand, rabbits, kids, parents/artists – play, drums, sandbox, beach party

As part of the event Drift Lines - the member's beach (member's exhibition)
at articule (artist-run center),
262 Fairmount O.
Montréal Québec
H2V 2G3 Canada
tel: 514 842 9686
e: info at articule.org

on sunday January 24th, 2010 at 1:30pm,

Nicole Fournier proposes a concept that is performance actions as play - playing with improvised responses to the moment, structured and unstructured play, work as play, play as work - in sand, with sand. Nicole Fournier’s proposed concept is a conceptual collective performance with sand, rabbits, kids and parents/artists/musicians, as a response to the sandbox-beach-gallery, bringing new meaning to the beach party.

The performers include : Joanna Peters and Max Sansalone, professional Musicians/percussionist, their kids Amelia (4 yrs) and Giacomo (18months) Sansalone; Marie-Suzanne Désilets, Artist and her child/rabbit Charbon Désilets, and Nicole Fournier, Artist and her teenage sons Wes and Smith Fournier-Bourgeois, and their children rabbits Snif and Lily Fournier.

The perfomance artists are: Sand, rabbits, kids, parents/artists/musicians, and other, to be determined, organic and inorganic bodies/mediators/mediums of play.

How does the parent-child relationships play out in the sand? Balancing our adult identity, the child within and our role as parents, adult and child emotional states, being an adult, teenagers, child or animal, emotional attachments, feelings, demands and the need to manage it all, the sand becomes a mediator/medium of play and emotional distraction, as a mediating environment for these relationships.

4 adults/parents, 2 children, 2 teenagers and 3 rabbits will interact all together, responding to the moment, to the emotions that arise, in a context of drumming, performance, playing with each other in the sand. All represent different complexities in the parent-child relationship, which include the patterns we learn in our relationships with our mother’s and father’s and how these play out in intimate relationships. Running after kids or kids running free without parental controls, the continuity and concentration of actions are interrupted by the children’s and rabbit’s unpredictable behaviors, and how the adults respond to being interrupted in the pursuit of concentrated work or play. Art interdisciplinary performance theory and personal experience are mixed, merging new definitions of performance artists and the concrete emotional challenges of relationships, self and parenting


Sand as mediator and medium of play

Sand = accumulation of sand particles = is/are performance artist(s)

Sand, not a person, is mediator of the relationships. Sand is a mediating environment for parent-child-inter-species-matter relationships.

Sand as a group is the mediator; it is a non-human mediator performance artist.

The perfomance artists are: Sand, rabbits, kids, parents/artists/musicians, and other, to be determined, organic and inorganic bodies/mediators/mediums of play.

The relationships are interconnections between inter-species-parent-child-matter.

The sand matter being a metaphor for the microcosm and macrocosm, each grain of sand represent the passage of time, each grain being a world in itself, and thus the accumulation and existence of all these grains/times/worlds/relationships/interconnections making up sand.

Bringing new definitions into the tradition of performance art with these interconnected performers.

These interconnected performers are interconnected performance artists.

One human body or a group of human bodies acting separately but together in process, emphasizing the interconnectedness and interrelating between the bodies, and other bodies not defined as human: sand, rabbits, molecule, enzyme, sand particle, air, virus, wood. Looking at what defines a body.

We are performance artists, performing interrelationships between species and alive (organic) and inorganic matter – between people in various stages of development (baby, child, adolescent, adult) and of mixed genders. Matter is: alive wooden drums, alive carrots (food for rabbits), mixed matter toys for sand play, and grades of sands and their quantity.

Grades of sand particles: single grains of sand ranges 0.063 mm to 0.2 mm diameter, or fine sand (1⁄8 mm - 1⁄4 mm), medium sand (1⁄4 mm - 1⁄2 mm), coarse sand (1⁄2 mm - 1 mm), and very coarse sand (1 mm - 2 mm).

We are kids, adults, and animals and selves-other, other-selves, all in one, and one each one.

Kids are a ball of emotion (ranging from pleasant (easy) to extremely difficult emotions), with parents job having to deal with this irrationality and unpredictability in their daily lives, especially before the age of 5 years old. If we have a hard time with emotional people, well kids are the quintessential of the emotional person. Negotiating and dealing with emotions is a constant, between kids and parents. Rationality, forget about it before the ages of 5, but even thereafter, maturation or control over one’s emotion is work. Children are naturally egocentric and dictators, who have to be taught how to consider others, empathize and socialize (for some it comes more naturally than others), but this is the parent’s job, which gives us our grey hairs and makes us feel we are on the verge of a nervous breakdown. And one day, we become our own parents, seems that is what our conscious is. Ok, But thank goodness we love the little buggers (our kids and ourselves), thank goodness for that emotional attachment, the bond between parent and child and the good times when we give them our attention and encouragement and our presence, cause otherwise putting up with emotional strife between me and my kids, could just make you give up, if you did not live the wonderful moments that are possible, which are also unpredictable as well.

Sand on the gallery floor = sandbox, with a new meaning to the beach party, is a gallery beach.

Sand as part of the collective of performance artists of interconnected performers.


As Joanna gets into a groove, it might become the focus and be well played or she will get interrupted by her kids. Marie-Suzanne might have to run after her child rabbit to protect him from the baby Giacomo who wants to squeeze him too tight.

text by Nicole Fournier

-----------------------------------------------

Sable, lapins, enfants, parents/artistes – jeu, tambour, carré de sable, beach party

Durant l'évènement À la dérive, exposition de la Plage des membres,
à articule (centre d'artiste),
262 Fairmount O.
Montréal Québec
H2V 2G3 Canada
tel: 514 842 9686

dimanche le 24 janvier, 2010, à 13h30,

Nicole Fournier propose un concept posant les actions comme jeu — jouer à partir de réponses à l’instant improvisées, jeu structuré et non structuré, travail comme jeu, jeu comme travail — dans le sable, avec le sable. Le concept proposé par Nicole Fournier avec le sable, les lapins, les enfants, les parents/artistes/musiciens - répond à la galerie/plage/carré de sable en donnant un nouveau sens au beach party.

Les performeurs sont: Johanna Peters et Max Sansalone, talentueux musiciens/percussionnistes, leurs enfants Amelia (4 ans) et Giacomo (18 mois) Sansalone ; Marie-Suzanne Désilets, artiste et son enfant/lapin Charbon Désilets et Nicole Fournier, Artiste et ses fils adolescents Wes and Smith Fournier-Bourgeois ainsi que leurs enfants lapins Snif et Lily Fournier.

Les artistes de la performance sont: le sable, les lapins, les enfants, les parents/artistes/musiciens et autres, toujours à déterminer, organiques et inorganiques corps/médiateurs/médium de jeu.

Comment les relations parent-enfant se dessinent-elles dans le sable ? Comment concilions-nous notre identité adulte, l’enfant que nous demeurons et notre rôle de parent ? La performance réfléchit sur les états émotifs des adultes et des enfants, sur le fait d’être un adulte, un adolescent, un enfant ou un animal, sur l’attachement émotif, les besoins émotifs et la nécessité de les contrôler. La théorie sur la performance interdisciplinaire et l’expérience personnelle sont conjuguées, dégageant de nouvelles définitions des artistes de la performance et des défis émotionnels concrets qui entourent les relations, le soi et le fait d’être parent.

Le sable devient un médium de jeu et de diversion émotive en tant qu’environnement favorisant ces relations. Quatre adultes/parents, deux enfants, deux adolescents et trois lapins interagiront, répondant à l’instant, à l’émotion qui sera dégagée, dans un contexte de performance, de jeu dans le sable et où on joue du tambour. Tout cela représente ce qui est complexe dans la relation parent-enfant, comprenant les comportements que nous répétons dans nos relations avec notre mère et notre père et comment ceux-ci jouent dans nos relations intimes. Courir après des enfants, des enfants courant après des animaux sans contrôle parental ; la continuité et la concentration des actions sont interrompues par les comportements imprévisibles des enfants et des lapins ; et comment les adultes répondent-ils lorsqu’ils sont interrompus alors qu’ils essaient de se concentrer pour travailler ou jouer.

Le sable comme médiateur et médium de jeu
Le sable = une accumulation de particules de sable = est/sont un/des artiste(s) de la performance

Le sable n’est pas une personne, il est le médiateur des relations. Le sable est un environnement médiateur pour les relations parents-enfants-inter-espèces-matière.

Le sable en tant que groupe est le médiateur, il s’agit d’un artiste médiateur non-humain de la performance.

Les artistes de la performance sont: le sable, les lapins, les enfants, les parents/artistes/musiciens et autres, toujours à déterminer, organiques et inorganiques corps/médiateurs/médium de jeu.

Les relations sont des interconnexions entre inter-espèces-enfants-matières.

Le sable est une métaphore pour le microcosme et le macrocosme, chaque grain représente le passage du temps, chaque grain est un monde. Ainsi, l’accumulation et l’existence de tous ces grains/temps/mondes/relations/interconnnexions font du sable.

Amenez de nouvelles définitions dans la tradition de la performance avec ces performeurs interconnectés.

Ces performeurs interconnectés sont des artistes de la performance.

Un corps humain ou un groupe de corps humain agissant séparément, mais ensemble en processus ; insistant sur l’interconnexion entre les corps et les autres corps qui ne sont pas définis comme humains : le sable, les lapins, les molécules, les enzymes, les particules de sable, l’air, les virus, le bois. Étudier ce qui définit un corps.

Nous sommes des artistes de la performance performant des interrelations entre des espèces et des organismes vivants et de la matière inorganique, entre des personnes à différents stades de leur développement (bébé, enfant, adolescent, adulte) et de genres différents. La matière est le bois vivant des tambours, les carottes vivantes (nourriture pour les lapins), les jouets pour jouer dans le sable, la taille du sable et sa quantité.

La taille des particules de sable: chaque grain de sable varie de 0.063 mm à 0.2 mm de diamètre — ou le sable fin (1⁄8 mm - 1⁄4 mm), moyen (1⁄4 mm - 1⁄2 mm) gros (1⁄2 mm - 1 mm) et très gros (1 mm - 2 mm).

Nous sommes des enfants, des adultes et des animaux et autres, tous en un et chacun dans l’autre.

Les enfants sont des boules d’émotions (passant d’émotions plaisantes (faciles) à extrêmement difficiles) et les parents doivent négocier avec cette irrationalité et cette imprévisibilité dans leur vie quotidienne, particulièrement avant cinq ans. Si nous avons des problèmes avec les gens émotifs, les enfants représentent la quintessence des gens émotifs. Parents et enfants doivent constamment négocier avec les émotions. Il n’y a pas de rationalité avant l’âge de cinq ans et après, la maturité et le contrôle sur ses émotions demeurent un travail. Les enfants sont naturellement égocentriques et dictateurs; il faut leur enseigner à prendre les autres en considération, être empathique et social (pour certains, cela vient plus naturellement que pour d’autres). C’est le travail du parent qui donne des cheveux gris et nous fait sentir que nous sommes à la limite de la crise de nerfs. Puis, nous devenons nos propres parents. Heureusement, nous aimons ces petits emmerdeurs (nos enfants et nous-mêmes). Heureusement qu’il y a cet attachement émotif, le lien entre parent et enfant et les bons moments, ceux où nous leur donnons attention, encouragements et présence, sans quoi les conflits émotionnels qu’il existe entre parent et enfant pourraient vous faire tout abandonner.

Du sable sur le plancher de la galerie = un carré de sable, avec un nouveau sens du beach party, est une plage de galerie.

Le sable partie de la performance collective des performeurs interconnectés.

À mesure que Johanna se laissera entraîner, elle pourrait créer le centre d'attention et le tout sera harmonieux, mais il se pourrait qu'elle soit interrompue par ses enfants. Marie-Suzanne pourrait avoir à courir après son enfant lapin pour le protéger de Giacomo qui voudrait le serrer trop fort.


texte de Nicole Fournier - traduction de Julie Tremble

*photo collage de Nicole Fournier, fait avec Gimp, sources de collage: photos de Marie-Suzanne Désilets, photo de Giacomo, de Joanna Peters, photo des lapins, sand background et pieds de Nicole Fournier

No comments:

Post a Comment

Post a Comment